vendredi 16 août 2013

[Analyse] La divinité de BoA (part.2)



Et oui ! Cette semaine on reste avec BoA et "Only One" et pourquoi ? Parce qu'il y a un passage en duo qui est vraiment formidable et j'aimerais le décrire.

À partir de 2mn 03

On commence avec les 2 protagonistes de ce clip (c'est à dire BoA et le danseur que l'on voit à gauche dans l'aperçu) face à face avec les mains collées.


Et tout ce qui suit va très vite et je vais me baser sur les pas de BoA pour dire quelle main et quelle jambe va faire quoi. 

Donc, le petit couple va se séparer pour être l'un à côté de l'autre avec les jambes un petit peu écartées. La main gauche va monter pour rejoindre l'épaule gauche, ensuite, elle va redescendre vers le genou droit qui va se tourner légèrement vers l'intérieur et là, le pied gauche va se rapprocher très vite en alternant talon puis pointe jusqu'à ce qu'il se positionne devant le pied droit. Puis, de nouveau très rapidement, la main droite va passer devant nous et va remonter derrière la tête.


Ensuite, la jambe gauche va se décaler vers la gauche et les bras vont faire un cercle vers l'intérieur en même temps puis, les bras vont s'ouvrir vers le bas pour avoir la même position qu'au début mais avec les bras un peu écartés. 

Jusqu'à maintenant, le duo était séparé mais il est temps de les réunir le temps d'un passage aussi somptueux que technique. 

BoA et le jeune homme vont donc se rapprocher et les bras de BoA vont faire un cercle vers l'extérieur pour se poser sur les épaules de monsieur tandis que ses mains (celles de notre petit veinard) remonte le corps de la belle pour attraper ses épaules. De là, il va mimer un geste, comme si il jetait quelque chose par terre et les coudes de BoA vont se plier vers l'intérieur. Pendant qu'ils exécutent ces mouvements, ils vont poser un genoux à terre (pas le même, de façon à ce qu'ils se croisent).


De là, l'homme (on va l'appeler Michel, ça lui va bien) va "donner" un coup sur les coudes de BoA et elle va les plier vers le haut. Puis, Michel va poser sa main gauche sur le genou de notre princesse et elle va se relever doucement. Pendant ce temps, la main posée sur son genou va remonter vers le haut de la cuisse.


Cette pose est magnifique et sensuelle.

Après ça, la magie ne s'arrête pas là puisque les deux vont se rebaisser légèrement et Michel va bouger sa main du genou de BoA pour la mettre sur le sien. En se redressant, il va remonter sa main pour rejoindre celle qui est posée sur son épaule droite. BoA, elle, n'a rien fait à part se baisser et se relever. Quelle feignasse !

La main de notre joyeux luron continue de se balader puisqu'elle va glisser gentiment le long du bras de la déesse qui va simplement faire un petit "pop" avec ses jambes (plier et tendre très rapidement et brusquement les jambes) ce qui va diriger la main de Michel sur la hanche droite de BoA.

Après un interlude gros plan sur le visage de notre chanteuse, nous pouvons les retrouver.


On ne sait comment il se sont retrouver dans cette position mais bon, passons ! 

Là, ils vont faire ce qu'on appelle une isolation (bouger une partie du corps indépendamment du reste). La tête va se baisser puis se relever sauf que ce n'est pas vraiment la tête qui se relève mais le reste du corps qui se baisse. Ensuite, les deux danseurs vont se déplacer en passant une jambe derrière l'autre et, nos deux protagonistes vont se croiser afin de finir comme ceci :


Encore une fois, gros plan sur BoA et ses jolis yeux et on revient sur notre couple qui est l'un à côté de l'autre mais elle est légèrement devant.

En plaçant la jambe droite en avant, les bras vont se plier et le corps va se baisser un petit peu. Ensuite, les coudes vont se diriger vers l'intérieur puis vers l'extérieur en dépliant les bras, puis, la jambe gauche va se plier en l'air et la main droite va venir se poser dessus pour la repousser vers l'avant (le pied ne se pose pas au sol pendant ce temps). Au moment de reposer le pied à terre, c'est le pied droit qui va se lever et aller vers le côté en tournant le genou vers l'intérieur.


Et on est repartit pour un tour, on plie la jambe et on la repousse avec la main. Cependant, cette fois-ci, on va "tomber" vers l'avant jusqu'à ce que le pied se pose au sol et, avec l'impulsion, nous permet de faire un tour sur soi-même. Avec ce tour, Michel va se mettre à terre et BoA va placer son pied au-dessus de lui afin d'essayer de lui marcher dessus. Cependant, le bougre ne se laisse pas faire et va lui attraper la cheville pour l'en empêcher.

Ensuite, les mains vont agir comme si elles étaient liées car quand notre cher Michel tend son bras gauche, BoA plie son bras droit et en retendant son bras, il se retrouve sur le dos avec BoA au-dessus de luis avec les pieds de par et d'autres de son corps. De là, elle va se pencher en avant et en même temps, le petit va lever ses bras au-dessus de sa tête et va repousser la belle qui va se mettre derrière lui.


Michel va donc lever sa jambe gauche "grâce" à l'aide de BoA qui va ensuite donner un coup brusque vers le sol et notre danseur va lever sa jambe droite tendue.

Très souple ce garçon.

En rebaissant sa jambe, l'impulsion va lui permettre de se relever. Une fois debout, nos deux tourtereaux vont se tourner autour tout en bougeant leur bras afin de s'envoler (malheureusement, tentative ratée !).

De nouveaux l'un à côté de l'autre, ils vont tous les deux baisser le bras droit et la jambe droite va se décaler puis, à chaque coups de coude donner, les autres danseurs vont revenir un par un.


Et c'est là-dessus que se termine cet article qui fût long et fastidieux ! J'espère que vous aller le digérer facilement. 

La semaine prochaine, on reprend le refrain qui est différent du début de la chanson.

Bonne semaine. 

Fancams de la semaine (du 09 au 16 août)


Vous voulez achever votre pauvre ordinateur, faire péter le plugin flash, ou juste vous toucher le bout, cette news est là pour vous! Comme d'habitude, ce sont mes goûts, mes choix, y'a pas forcement tout, j'peux même passer à coté de certaines et si vous voulez des fancams d'Amber et de garçon comme Suji, c'est pas ici que vous en trouverez.